Tous nos conseils pour faire du vélo en ville

Posté par le Déc 18, 2017 dans Blog vélo | 0 commentaires

Après s’être installé dans le Val-de-Marne avec l’aide d’une agence immobilière locale à Nogent sur Marne par exemple, on peut être tenté de préférer le vélo plutôt que la voiture pour se déplacer. Ce moyen de transport non polluant et très flexible nécessite toutefois de nombreuses précautions pour s’approprier la route en toute tranquillité. Quels sont les conseils à respecter pour profiter de son deux-roues en ville ?

Prendre la route avec un vélo en état de fonctionnement

  • S’assurer que son deux-roues est en état de rouler. Cela peut paraître logique, mais on néglige trop souvent de vérifier les parties vitales de son vélo. Pourtant, un simple contrôle évite l’immobilisation en milieu de parcours ou une chute intempestive.
  • Avoir un équipement adapté sur son vélo :
    – posséder une sonnette pour signaler sa présence ;
    – Installer un siège-enfant en cas de besoin ;
    – Installer un écarteur de danger ;
    – Ajouter une béquille d’arrêt ;
    – Changer son garde-boue.

Voilà autant d’éléments à prendre en compte !

Autre exemple : Vous comptez déménager sur la commune de Nogent-sur-Marne ? En plus de demander une estimation de votre appartement sur Nogent-sur-Marne, renseignez-vous et faites également une estimation sur vos temps de trajet à vélo avant de vous lancer.

Les bons réflexes sur la route

  • Adopter une conduite prudente. Une circulation particulièrement dense dans le Val-de-Marne nécessite une grande vigilance. Certaines offres d’agences immobilières à Joinville le Pont, Créteil ou Vitry-sur-Seine vont de pair avec un moyen de transport adapté, comme le vélo ou les transports en commun.
  • Réviser son code de la route. Reconnaître la signalétique des panneaux permet d’agir intelligemment et prudemment, même au guidon de sa bicyclette.
  • Les bons gestes pour indiquer sa direction. Comme le point précédent, s’approprier la route passe par l’apprentissage des codes de conduite, notamment le fait de lever le bras gauche ou droit quand on s’apprête à tourner.
  • Utiliser les pistes cyclables quand elles sont disponibles : il s’agit d’un gage de sécurité pour se préserver de la circulation ambiante.

Bien se protéger avant de rouler en ville

  • Adapter sa tenue à la conduite en vélo. Éviter de porter des vêtements amples et peu visibles est primordial pour se faire voir des autres usagers de la route. Un pantalon imperméable et un manteau de pluie permettent, en outre, de parer aux intempéries.
  • Choisir des accessoires de protection. Casque, gilet de sécurité, genouillères, coudières, lunettes de soleil et chevillières doivent faire partie intégrante de la panoplie du cycliste.
  • Rester visible en soirée et dans l’obscurité. Sur le vélo, comme sur la personne, la conduite nocturne impose d’être vu, par exemple avec des bandes réfléchissantes sur le gilet et le casque, des réflecteurs sur les roues avant et arrière.
  • Protéger son vélo pour empêcher son vol. Une sortie en vélo doit toujours se faire avec un antivol pour s’assurer que personne à destination ne s’appropriera le deux-roues sans l’accord du propriétaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *